Saison 2012 - Les anti-BCS pris en flagrant délit


En parcourant les sites de fans de la NCAA, je suis resté pantois par les commentaires sur la présence de Northern Illinois à l’Orange bowl. Les Huskies n’étant pas membres d’une conférence majeure du BCS et n’étant que 15e au classement national, les commentaires ironiques et moqueurs fusent de toutes parts pour critiquer le système du BCS. Mais que lui reproche t-on au juste ? Tout simplement, d’offrir une place de choix à une équipe de « seconde zone » à cause d’une règle stupide. Passons sur la règle qui, il faut bien l’admettre, est assez biscornue mais de là à dire tout est son contraire… faut pas pousser !


Les mêmes qui aujourd’hui critiquent le BCS pour la présence d’une équipe de la conférence MAC en bowl majeur sont les mêmes qui réclament à cor et à cri des play-offs pour éviter toute injustice. Une injustice qui empêcherait les champions (ou les équipes bien classées) des petites conférences d’accéder à la finale. Or l’ironie de la situation fait que justement on se retrouve avec un champion d’une petite conférence en bowl majeur. 

Au lieu de se réjouir, les anti-BCS crient au scandale et s’offusquent du fait que des prétendants, mieux placés dans le classement BCS, sont floués ! Vous lisez bien ; des anti-BCS venant défendre le classement BCS ! ! ! Des anti-BCS venant défendre l’idée qu’une défaite d’une équipe de la MAC vaut plus qu’une défaite d’une équipe de la SEC ! ! ! ! Non, vous ne rêvez pas !

Je savais que pour tuer son chien, on fait croire qu’il a la rage. Mais aller prétendre ensuite que la rage c’est pas un problème… c’est le sommet du cynisme ! 



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire