Saison 2011 - Egalité entre Alabama et Notre Dame

Il y a une expression qui résume assez bien la finale BCS de cette année : «cloué au sol». C’est l’image que j’ai eu de l’attaque de LSU incapable de sortir de sa propre moitié de terrain. Bilan aucun point marqué ! (une première pour une finale BCS).
Jamais la défense d’Alabama n’a fait autant honneur à sa mascotte : l’éléphant. Ce son côté l’attaque, sans être flamboyante, a fait ce que sa vis à vis n’a pas réussi : avancer suffisamment pour tenter le minimum syndical avec les 3 points. Fur à mesure que les field goal s’enfilaient et que l’écart se creusait, le QB d’Alabama et son attaque ont pris en confiance et maîtrisé le tempo. Bilan : 21 petits points acquis avec un jeu de progression tout en grignotage.


Je ne sais pas si cela a été relevé quelque part mais avec ce titre supplémentaire Alabama égale maintenant Notre Dame au nombre de titres reconnus si on se réfère au College Football Data Warehouse (CFBDW) qui fait un peu office de consensus au milieu de la jungle des organismes. Je mets de côté Princeton et Yale qui jouent maintenant au niveau inférieur et qui n’ont gagné 90% de leurs titres qu’avant le 19e siècle.

13 titres de chaque côté

Ce qui m’amène à cette réflexion : les grandes équipes s’est un peu comme des volcans, souvent endormis (1 à 2 décennies sans titre) mais capables d’exploser à n’importe quel moment. Pas à n’importe quel moment, pour être exact. Un mythe vivace attirera toujours le public qui attire l’argent et les médias. Il manque le phénomène déclencheur. Et bien souvent c’est l’arrivée d’un coach messie qui va réveiller la montagne.

Alabama a trouvé le sien avec Nick Saban qui vient succéder au célèbre coach Bear Bryant. On souhaite que Notre Dame ait mis la main dessus avec Bryan Kelly car elle vient d’entamer sa troisième décennie sans titre national. Après tout, le dernier coach vénéré de Notre Dame (Lou Holtz) a bien mis 3 ans avant de porter l’équipe au titre suprême… les grandes équipes ne meurt jamais !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire