Saison 2011 - Cowboys, en embuscade...

OSU sera t-elle la surprise de cette saison ? Actuellement 2e et invaincue, ses chances n’ont jamais été aussi grandes d’entrer dans l’histoire.

J’ai survolé l’historique de son palmarès et effectivement c’est léger : aucun titre de champion national, pas de Bowl majeur depuis 1974 (le 2e de leur histoire après celui acquis en 1945), aucun titre de conférence BIG 12. L’équipe égrène simplement quelques Bowls mineurs ici et là.


Mais les choses ont changé du côté des Cowboys. La nomination d’un nouveau coach en 2005 (Mike Gundy, ancien QB de la fac) a modifié la donne. Ce dernier a fait le ménage et ramené l’équipe graduellement de 7 défaites en 2005 à 2 en 2009. En 2010, l’équipe a bien failli terminer la saison avec une seule défaite si elle n’avait pas perdu de justesse contre sa grande rivale d’Oklahoma, lors du dernier match de la saison (les Cowboys égalisant en fin de 3e QT pour finalement perdre le match de 6 points).

L’arme absolue du côté cowboy, c’est Justin Blackmon. Jeune receveur de 21 ans, il a affolé les statistiques, l’année dernière. Il a d’ailleurs battu un record NCAA avec 13 matchs consécutifs avec plus de 100 yards sur réception. Il fut aussi nommé « Joueur Offensif de l'année 2010 » dans la conférence Big 12. Un bon receveur va généralement de paire avec un bon QB lanceur et Brandon Weeden en est un. C’est D’ailleurs par les airs (passes et réceptions) que Oklahoma State est actuellement N°2 du pays en statistiques derrière Houston.

Reste un obstacle de taille et pas des moindres : réussir à battre Oklahoma lors du dernier match de la saison (le fameux Rivalry week). Et la tâche ne s’annonce pas facile, d’autant que les Cowboys n’y arrivent plus depuis 8 ans ! ! ! S’ils réussissent, c’est une place en finale contre un probable LSU. Une attaque de feu contre une défense de fer, ce sera toujours mieux que deux défenses de fer avec 0 TD et beaucoup d’ennui comme le week-end dernier entre LSU et Bama.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire