Pas de date fixée pour l'expansion de la Big Ten


Chicago - 20/05/2010

A trois mois de la nouvelle saison, la grosse affaire qui occupe le petit monde du College Football est sans aucun doute le projet d'expansion de la conférence Big Ten.

Alors que les récents déboires d'Ohio State en National Championship Game ont poussé les onze universités membres de la Conférence Big Ten et son commissaire Jim Delany à s'interroger sur le besoin d'une finale de conférence (à l'instar de la Big 12 ou de la SEC dont les équipes phares disputent un match supplémentaire début décembre sous les spotlights des médias et des panels de votants BCS), les discussions et fantasmes sur l'expansion de la Big Ten ont pris une ampleur sans précédent.

Les rumeurs les plus folles ont commencé à circuler, impliquant Texas ou Notre Dame comme potentielles cibles pour l'expansion. Tous les scénarii ont été envisagés par les médias, une expansion à 12, 14 ou 16 équipes avec intégration d'équipes comme Nebraska, Missouri, Pittsburgh, Rutgers, Syracuse, Iowa State parmi les plus citées en plus des deux méga-programmes d'Austin et de South Bend.

Evidemment, une telle expansion provoquerait un tremblement de terre par effet domino : les conférences pillées, au premier rang desquelles la Big East, se verraient contraintes de se renforcer en puisant chez leurs voisines avec comme cible principale la Big 12. La conférence ACC pourrait être relativement épargnée mais la Pac-10 et la SEC ne resteraient sans doute pas immobiles, en profitant probablement également pour se renforcer. Les grosses écuries de conférence mid-majors pourraient elles aussi être affectées en étant invités à rejoindre les conférences BCS.

Si sur le papier les possibilités d'expansion semblent innombrables, la réalité des choses les limitent par des critères très stricts. La Big Ten possède sa propre chaine de télévision (Big Ten Network) qui rapporte des millions de dollars chaque année à ses onze universités. Cette retribution financière ne pourrait qu'aller en augmentant après l'expansion, ce qui contraint de facto les futurs invités à être installés sur des marchés à forte population représentant de nouveaux clients potentiels. Rutgers et sa proximité new-yorkaise rentre par exemple parfaitement dans cette catégorie de "bons candidats" pour le coté financier de l'expansion. En outre, les universités de la Big Ten peuvent se targuer d'exceller au niveau académique et de la recherche. Les "bons candidats" devront donc également être dotés d'un niveau universitaire conséquent. Troisième point, et non des moindres, l'aspect sportif: la valeur sportive au niveau du football mais aussi d'autres sports majeurs (basket-ball par exemple) sera également un élément clé dans le choix des universités invitées à rejoindre la Big Ten, raison pour laquelle les équipes de la Big East pourraient être particulièrement courtisées.

Au vu de tous ces facteurs, Jim Delany a annoncé que la Big Ten prendrait son temps pour planifier son expansion. Il souhaite éviter de précipiter les choses et de reproduire les erreurs selon lui occasionnées par d'autres expansions par le passé. Pendant ce temps, Notre Dame a engagé une large réflexion sur son avenir. Une OPA de la Big Ten sur la Big East laisserait les équipes de Notre Dame (toutes engagées en Big East) forcées de retrouver une conférence d'accueil et la Big Ten n'accepterait sans doute pas de les intégrer en laissant à la porte le programme de football. Le statut d'indépendant de Notre Dame est donc en danger mais son statut particulier et les accords de ND avec la BCS (l'attribution d'une place en bowl BCS) et NBC (contrat TV) n'incitent pas son Directeur Athlétique Jack Swarbrick à envisager de rejoindre la Big Ten.

La prudence de Jim Delany devrait retarder le grand chantier de l'expansion. Mais celle-ci semble désormais inévitable et sa mise en oeuvre changera profondément le paysage du College Football. Reste à savoir lesquelles des dix autres conférences profiteront de ce grand chamboulement et lesquelles en ressortiront affaiblies voire même disparaitront...

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire